Sommaire

Construire, réagencer ou rénover une maison ou un appartement sont des opérations pour lesquelles il faut entrevoir la pose ou la réfection de réseaux de plomberie. Faire une étude de la plomberie à réaliser permet de ne pas se tromper et de chiffrer correctement le montant des travaux. La plomberie n'est pas la même selon qu'il s'agisse de chauffage central ou par plancher chauffant, ou encore de la distribution d'eau ou de l'évacuation des eaux grises et des eaux vanne.

Notre article va vous expliquer comment faire une étude de plomberie selon les matériaux des tuyaux, leur mise en œuvre, leur facilité de pose sans soudure ou sans collage, et comment choisir les manchons et raccords à poser ainsi que les pinces et outils nécessaires.

Étude de tuyauterie : qu'est-ce que c'est ?

L'étude de plomberie est un plan coté des différents réseaux de canalisations et tuyaux à installer en fonction de la répartition des pièces et du positionnement des équipements.

Cette étude va permettre d'établir la liste des composants à acquérir (tuyaux, manchons, raccords, outils de pose…), la nature (matériau) et la section (diamètre) des différents éléments de tuyauterie en fonction du type d'écoulement (chauffage, eau froide, eau chaude, évacuations…), puis d'établir un schéma de travail qui permettra la pose sans erreur de l'ensemble.

À cet effet, l'étude de tuyauterie va s'attacher aux différentes contraintes rencontrées.

Section des tuyaux

En règle générale, le diamètre intérieur des différents tuyaux est déterminé ainsi :

  • Alimentation en eau froide ou eau chaude : 10 mm au minimum, voire un peu plus (jusqu'à 13 mm) pour les postes où un remplissage rapide est souhaité : douche zénithale, baignoire, bac à laver…
  • Évacuation eaux grises : 30 mm au minimum (33 mm conseillé), sauf pour les équipements à grande contenance, comme la baignoire où 38 mm est le diamètre recommandé.
  • Évacuation eaux vanne : les WC requièrent une évacuation d'au moins 60 mm mais 77 mm est le standard recommandé.
  • Chauffage : le diamètre du tuyau dépend du débit d'eau requis par chaque appareil donc de la puissance de cet appareil. En règle générale il convient de raccorder avec du tuyau de 10 mm les chauffages jusqu'à 1 500 W, puis d'augmenter de 2 mm en 2 mm le diamètre intérieur par tranche de 2 000 W environ. Au maximum, le diamètre du tuyau pourra atteindre 33 mm au-dessus de 29 kW de puissance.

Nature des tuyaux

Le matériau des tuyaux est à choisir selon le réseau à confectionner :

  • Cuivre : robuste et à forte longévité, le cuivre est bien adapté à la distribution de l'eau. Mais, comme il est lourd et surtout de plus en plus onéreux, il tombe petit à petit en désuétude dans les maisons, sauf pour la distribution de gaz. On distingue deux sortes de cuivre en plomberie :
    • le cuivre écroui : rigide livré en barre, il est plutôt destiné aux montages en surface des parois ;
    • le cuivre recuit : relativement souple, il est livré en couronne et il est destiné aux montages noyés dans les matériaux des parois.
  • PER : en matériau de synthèse semi-rigide, le PER est parfaitement adapté aux distributions d'eau ainsi qu'aux réseaux de chauffage, notamment dans les planchers chauffants. Souvent livré en bitube, le PER permet de poser en seul geste les réseaux d'eau froide et d'eau chaude ou le départ et le retour de chauffage.
  • PER multicouche : une variante du PER, mais doublé d'un enrobage métallique le rendant plus pérenne, mais aussi plus onéreux et plus difficile à poser.
  • PVC : rigide et sensible à la dilatation, le PVC n'est utilisé qu'en réseau d'évacuation d'eaux grises ou d'eaux vanne.
  • CPVC (PVC sur-chloré) : insensible aux températures élevées (70 °C) et à la plupart des agents chimiques, le CPVC sur-chloré est rigide comme le PVC classique, mais plus résistant, notamment au chlore et au tartre.

Schéma de pose

Le schéma de pose doit prendre en compte l'intégralité des arrivées et des départs de chauffage, des alimentations en eau froide et en eau chaude ainsi que les différentes évacuations.

La pente : à ne pas négliger ! La pente est obligatoire sur les évacuations d'eau. Une pente trop faible empêchera l'écoulement,alors qu'une pente trop forte désamorcera les siphons.

 

Étude de tuyauterie : pose, assemblage, raccords et manchons

Chaque matériau utilisé en plomberie possèdes de propriétés mécaniques qu'il faut respecter pour épouser des parcours (coudes, angles…) et effectuer des raccords (jonctions, manchons…) ainsi que des méthodes d'assemblage différentes :

  • Cuivre : le cuivre peut être brasé ou recevoir des manchons qui ne réclament pas de brasage : raccords à olive, à joint, clipsables. L'outillage requis est alors soit le chalumeau pour braser soit l'outil pour battre les collets de manchons.
  • PER : le PER s'assemble soit avec des manchons clipsables à compression qui ne réclament pas d'outillage, soit avec des manchons à glissement pour lesquels la pince (à emboîture, à évasement…) est requise.
  • PVC : le PVC s'assemble par collage, sans outil.
  • CPVC : à assembler soit par collage comme le PVC classique, soit par manchons à sertir avec la pince spécifique.

Pour aller plus avant dans la connaissance de la plomberie et la réalisation de sa plomberie :

  • Au quotidien, des réparations en plomberie peuvent être nécessaires. Avec l'aide de nos spécialistes, elles sont  à la portée de tous !
  • Il ne peut y avoir d'installation sans le raccord de plomberie et à chaque tuyau son raccord de plomberie. On vous dit tout !
  • Le joint de plomberie est très important pour assurer l'étanchéité de vos canalisations et de vos robinetteries. Les joints vont de paire avec les raccords mécaniques, leur diamètre est identique. Pour ne pas vous tromper, suivez-nous !
Plomberie

Plomberie : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'installation et les réparations
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Canalisations

Sommaire

Quel type de pose choisir pour ses canalisations ?

Etude tuyauterie Canalisation

Quels matériaux choisir pour ses canalisations ?

Tuyauterie

A quelle hauteur installer ses tuyaux ?

Bien choisir la hauteur de pose de la tuyauterie

Divers

Voir 1 article de plus

Ces pros peuvent vous aider