Sommaire

On appelle vanne un dispositif à partie mobile capable d'être manœuvré pour réguler le flux d'un fluide passant dans une canalisation. La vanne est donc un appareil de régulation du débit. La vanne d'arrêt, quant à elle, permet d'ouvrir et surtout de fermer totalement une canalisation. Le point dans cet article.

Intérêt et utilité des différentes vannes d'arrêt

Si le robinet est l'équivalent d'une vanne, on réserve le terme de robinet aux appareils de petite taille, alors que les vannes sont de taille plus importantes et placées sur des conduits de plus gros diamètre.

Vanne tout court ou vanne d'arrêt, la dénomination n'est réellement importante que sur les schémas, notamment sur ceux des réseaux spécifiques (incendie, industrie, chaufferie, tertiaire, etc).

En effet, toute vanne capable de moduler un débit de fluide est aussi capable de l'arrêter de manière totalement étanche.

On distingue plusieurs types de vannes, qualifiées selon leur conception.

Vanne à tournant

Dans ce type de vanne, un dispositif pivote pour ouvrir ou obstruer partiellement ou totalement le passage du fluide.

Parmi ces vannes, généralement quart de tour (en raison de la course à 90° de la manette), ou demi-tour, on distingue plusieurs sous catégories :

Dans le cas de la vanne à tournant sphérique (aussi appelée vanne à boule ou vanne à boisseau sphérique), c'est une sphère évidée qui est actionnée. Lorsque la vanne est ouverte, le fluide traverse l'évidement alors que quand on la ferme, le fluide se heurte à la paroi de la sphère. Cette vanne est bien plus adaptée à une utilisation en tant que vanne d'arrêt qu'à la régulation du débit d'un fluide sous pression.

La vanne papillon est appelée ainsi car c'est un papillon (volet) qui pivote de 90° sur son axe afin d'ouvrir, fermer ou réguler le flux de fluide.

Vanne à tiroir

Aussi appelée vanne à opercule, cette vanne est équipée d'un volant qui actionne la descente d'un volet au sein de la conduite, à l'image d'une guillotine.

En position relevée, le volet (ou opercule) est remonté dans le corps de la vanne et laisse le passage totalement libre pour le fluide (passage direct). En descendant le volet grâce à la manœuvre à vis du volant, on restreint petit à petit le diamètre possible de passage du fluide.

La vanne à tiroir est adaptée aussi bien à la régulation qu'à la fonction de vanne d'arrêt, surtout sur eau ou air.

Vanne à soupape (ou vanne à clapet)

Ce type de vanne dispose, dans sa conception, d'un siège dans lequel descend plus ou moins un bouchon conique (soupape) afin de réguler, de faire circuler ou de stopper le flux.

La manœuvre de descente du bouchon (soupape) se fait généralement progressivement par un volant à vis.

Vanne à membrane

Elle remplace le siège et la soupape de la vanne à soupape par une membrane déformable, qui est petit à petit poussée dans le conduit afin d'en réduire le diamètre de passage du fluide.

Pas très adaptée à la fonction de vanne d'arrêt sur un fluide épais, la vanne à membrane est bien plus utile en régulation de débit ou sur un réseau d'air ou de gaz.

Quel que soit le type de vanne d'arrêt et son système de manœuvre (manette, poignée ou volant à vis), dans leur grande majorité, les vannes d'arrêt peuvent être commandées ou pilotées à distance, par un opérateur ou par un automatisme.

La motorisation des vannes peut être électrique, automatique, à ressort, à déclenchement, pneumatique ou autre, en fonction du milieu dans lequel on l'emploie (atmosphère explosive, dangereuse, etc).

 

Acheter une vanne d'arrêt

Le prix d'une vanne d'arrêt est très variable. Il est fonction de différents facteurs.

Quantité de matériau

Une vanne de petite section (domestique) nécessite beaucoup moins de technique, et surtout beaucoup moins de matériau, qu'une vanne de gros diamètre utilisée sur un réseau d'approvisionnement collectif ou dans une industrie.

Le prix des vannes dépend donc en premier lieu du diamètre de la canalisation qu'elles doivent équiper.

Technicité du matériau et des assemblages

Le caractère alimentaire, neutre ou corrosif du fluide appelé à circuler dans la vanne d'arrêt nécessite l'utilisation de matériaux spécifiques, aussi bien pour le corps de la vanne que pour le(s) élément(s) d'obturation.

Une vanne d'arrêt domestique en plastique ou en nylon est généralement moins chère que la vanne de même diamètre en laiton ou en inox.

Tuyauterie

Article

Lire l'article Ooreka

Pression et température admissibles

Le corps, mais aussi le mécanisme de la vanne, doivent pouvoir contenir une pression faible (piscine, gaz, eau domestique, etc) toujours inférieure à 20 bars, avec une température modérée.

Les vannes d'arrêt industrielles ou de sécurité incendie, quant à elles, doivent pouvoir supporter des pressions bien plus élevées, et parfois à des températures très basses ou très hautes (vapeur, fumées, etc).

Ainsi, le prix d'une vanne d'arrêt peut varier de quelques euros pour des vannes domestiques, jusqu'à des milliers pour des vannes industrielles.

En ce qui concerne les usages domestiques, pour la maison, le résidentiel et le tertiaire non spécialisé, on trouve des vannes d'arrêt à partir de 4 € (arrosage, distribution d'eau claire, etc).

Comptez entre 10 € et 50 € environ pour des vannes d'arrêt un peu plus spécifiques (piscine au chlore, gaz butane).

Enfin, il faut prévoir entre 200 € et 500 € pour des vannes de plus gros diamètre capables d'arrêter les eaux-vannes (par exemple pour WC, qui font circuler des eaux très chargées en matières).

Lire l'article Ooreka

Entretien et réparation des vannes d'arrêt

Si le type de la vanne d'arrêt a été bien étudié (matériau, mécanisme d'obturation et/ou de régulation), l'entretien de la vanne se limite à un nettoyage de temps à autre, en fonction :

  • de la qualité du fluide la parcourant ;
  • de la granulométrie des particules dont il est chargé.

Le nettoyage a pour but d'éviter que le mécanisme de fermeture ne s'obstrue et empêche l'étanchéité en position fermée (rôle principal de la vanne d'arrêt).

Toutefois, en fonction également de la vanne et du fluide, certains systèmes peuvent réclamer une réfection de la surface des sièges ou un remplacement de la soupape ou de la membrane d'obturation.

Hors remplacement de pièces internes à la vanne d'arrêt, la pose et la dépose d'une vanne d'arrêt d'usage domestique coûte entre 50 € et 100 € en fonction de l'accessibilité de la vanne, de la complexité du circuit et des capacités d'isolement.

Plomberie

Plomberie : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'installation et les réparations
Télécharger Mon Guide