Sommaire

Le polyéthylène (PE) est le matériau le plus employé pour la confection des réseaux de fluides enterrés (y compris d’eau potable et de gaz). Les raccords en sont les accessoires indispensables, mais ils constituent aussi leur point faible. D’où l’importance d’utiliser le raccord le mieux adapté aux impératifs de l’installation et aux moyens à mettre en œuvre.

Pourquoi utiliser des raccords PE ?

Les raccords sont la prolongation des tubes auxquels ils sont raccordés. La cohésion de l’ensemble impose donc d’en harmoniser les caractéristiques.

La meilleure façon d’y parvenir reste l’emploi du même matériau (polyéthylène) pour les tuyaux et les raccords. Il est malgré tout légitime (et courant) d’utiliser, sans inconvénient, des raccords de natures différentes (polypropylène, résines, laiton, acier inoxydable, etc.), à la condition qu'ils répondent aux exigences particulières du site concerné.

4 grandes familles de raccords PE

Tous les raccords pour le polyéthylène ne sont pas d’un usage universel, il convient donc de connaître les limites d’utilisation de chacun.

Le raccord à souder

Comme les tuyaux, le raccord à souder est réalisé en polyéthylène thermoformé. Il existe 3 techniques de soudage : polyfusion (bout à bout), électrofusion (résistance intégrée au raccord à la fabrication) ou extrusion (par apport de PE fondu). Ces raccords constituent la quintessence des connexions PE.

Les avantages sont la garantie de fiabilité, de longévité et de résistance à la pression et la compatibilité complète avec les caractéristiques du tube lui-même et avec les joints à brides.

Les inconvénients sont les suivants :

  • indémontable ;
  • matériel de soudage spécifique onéreux ;
  • n’existe pas pour les diamètres < 20 mm ;
  • mise en œuvre par un opérateur spécialisé.

On peut les utiliser sur toutes installations (domestiques et industrielles), y compris les réseaux de gaz combustibles, d’air comprimé, etc.

Le raccord à compression

Assemblage de pièces, le raccord à compression combine plusieurs matériaux (polyéthylène, polypropylène, résines ou métal). Il est constitué d’un corps de raccord (manchon, coude, té), d’un joint torique (souvent en nitrile), d’une bague d’appui, d’une bague de verrouillage et d’un écrou de serrage.

Les avantages sont multiples :

  • montage simple, sans outillage spécial ;
  • démontable ;
  • polyvalent ;
  • bonnes performances ;
  • pression d’utilisation entre 10 et 20 bars.

On peut l'utiliser dans les installations suivantes :

  • circuits sous pression, eau potable, eau chaude (80 °C maxi), eau froide ;
  • réseaux domestiques et industriels ;
  • arrosage ;
  • irrigation ;
  • drainage ;
  • piscines ;
  • gaz (raccords spéciaux).

Le raccord à glissement ou à sertir

Plutôt destiné aux connexions de tuyaux PER, PEX ou multicouches, le raccord à glissement ou à sertir est d’utilisation plus confidentielle pour les PE. Il est composé de 2 ou 3 éléments : un corps de raccord comportant une tétine crantée (à enfiler dans le tube), une bague externe à glisser ou à sertir (+ un écrou pour les raccords à visser démontables).

Les avantages sont sa fiabilité et longévité (avis du CSTB), son montage rapide, son caractère polyvalent, et la pression d’utilisation entre 10 et 20 bars.

Du côté des inconvénients, notez qu'il nécessite un outillage spécifique. Ses dimensions sont limitées. Enfin, les raccords doivent rester accessibles.

On l'utilise dans les installations suivantes :

  • circuits sous pression, eau potable, eau chaude, eau froide ;
  • réseaux domestiques et industriels ;
  • arrosage ;
  • irrigation.

Le raccord à emboîtement

Le raccord à emboîtement mâle (à tétines) est exclusivement réservé aux circuits sous faible pression. Métallique ou en polypropylène, il est souvent complémenté par un collier de serrage en inox ou en matière synthétique.

Parmi les avantages, on peut souligner son montage simple et rapide, le plus souvent sans outil et son caractère peu onéreux.

Parmi les inconvénients, notons qu'il est réservé aux réseaux à basse pression. Par ailleurs, les fuites sont fréquentes.

On l'utilise dans les cas suivants :

  • arrosage ;
  • irrigation goutte à goutte et basse pression ;
  • évacuations, drainage.

 

Le prix des raccords PE

Ces raccords sont vendus par les négociants en plomberie, chez les quincailliers et dans les grandes surfaces de bricolage.

Voici quelques exemples de prix pour un coude égal à 90°, Ø 25 mm :

  • polyéthylène - électro soudable : environ 45 € TTC ;
  • polypropylène - à compression : entre 2,50 et 3 € TTC ;
  • laiton - à glissement : entre 3 et 3,50 € TTC ;
  • polypropylène à emboîter : entre 0,90 et 1,50 € TTC.

Pour les outillages spéciaux, comptez :

  • poste de soudure pour PE : entre 3 500 et 6 000 € TTC ;
  • coffret d’assemblage pour raccords à glissement : entre 100 et 150 € TTC.
Lire l'article Ooreka
Plomberie

Plomberie : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'installation et les réparations
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Raccords

Sommaire