Sommaire

Le collecteur (appelé aussi nourrice, clarinette ou barre de distribution) est l’appareil faisant la jonction hydraulique entre la conduite principale d’alimentation et l’ensemble des tubes de distribution. La plupart sont utilisables avec les tubes multicouches. La seule originalité du collecteur multicouche réside dans ses sorties (ou voies), pré-équipées d’origine avec des connexions spécifiques.

Ce détail fait toute la différence, car il est dans la ligne de la logique du multicouche : simplicité, performances et gain de temps.

Le collecteur, pivot central de l’installation en tubes multicouches encastrés

Le tube multicouche se substitue de plus en plus souvent au cuivre ou au PER pour la confection des réseaux d’eau froide / eau chaude, de chauffage ou de climatisation par eau glacée. Cela tient au fait qu’il cumule la plupart des qualités des deux matériaux, sans en avoir les défauts.

Dans les installations encastrées de type « hydrocâblées », chaque appareil sanitaire est alimenté directement et séparément depuis un point central. Ce mode de distribution en parallèle assure l’auto-équilibrage des circuits.

Ce montage augmente le métrage de tubes utilisés, mais diminue les pertes de charges et limite considérablement le nombre de raccords (< 1/10). Il est plus économique, autorise la préfabrication en atelier, il est plus simple, plus rapide à installer et moins sujet à fuites.

Chaque circuit est constitué de 2 collecteurs : alimentation en eau froide / alimentation en eau chaude, ou pour les circuits de chauffage et de climatisation : départ / retour.

Lire l'article Ooreka

Les 4 caractéristiques du collecteur multicouche

On trouve sur le marché une multitude de modèles de collecteurs multicouches. Chacun présente des arguments à prendre en compte en fonction de l’installation projetée.

Matériau

Le matériau doit résister à la nature de l’eau et de l’atmosphère environnante.

La plupart des collecteurs, fabriqués en laiton coulé ou matricé et usiné, sont compatibles avec la majorité des eaux distribuées dans notre pays. Un revêtement protecteur de surface (chrome, nickel ou synthétique) peut encore améliorer la résistance aux agressions environnementales et en soigner l’esthétique.

Dimensions du corps de collecteur

La configuration du produit (nombre et dimensions des entrées et des piquages) est définie par le calcul de l’installation.

Le volume du corps du collecteur varie selon le débit nominal. L’orifice d’entrée du fluide, habituellement situé en bout, est doté d’un filetage (mâle ou femelle, Ø entre 1 / 2 et 1 1/2’’) ou plus rarement de connexions DIN. Le bout opposé peut-être obturé de fonderie (soit bouché) ou doté lui aussi d’un filetage qui permet de rallonger le collecteur (ajustage du nombre de piquages, extension d’installation) ou de fixer des équipements complémentaires.

Nombre, le diamètre et la nature des sorties

DN 16 mm et DN 20 mm sont les diamètres courants de sorties des collecteurs multicouches. Ils permettent de couvrir l’ensemble des besoins d’une installation courante.

Le nombre des sorties varie de 1 à 12 et l’entraxe entre les piquages de 31 à 61 mm. Les accouplements d'éléments de collecteurs modulaires (à sortie unique) peuvent être multipliés à volonté.

Selon les produits, les sorties peuvent bénéficier des différents raccords de connexions adaptés aux tubes multicouches : filetés et alésés pour raccords à compression ou sertis, raccords rapides (pousser simplement le tube dans le raccord, c’est raccordé !) repositionnables ou non, adaptateurs clipsables...

Équipements complémentaires ou spécifiques

Les collecteurs multicouches d’installations sanitaires sont souvent simplifiés à l’extrême : un corps cylindrique et des sorties filetées, le plus souvent équipées de vannes de coupure.

Plus techniques, les collecteurs multicouches de chauffage et de climatisation doivent recevoir une gamme étendue de montages et intégrer l’ensemble des éléments de gestion des débits et des températures : vannes, purgeur, robinet de vidange, thermomètre, débitmètres, by-pass, robinets thermostatiques, dispositifs d’équilibrage, vannes motorisées, têtes électrothermiques…

Ils peuvent en outre être livrés prémontés pour un usage spécialisé : chauffage haute température, chauffage par le sol, chauffage mixte (sol + haute température, haute température + plancher chauffant).

L’équipement complémentaire le plus courant est le support de fixation mural (veillez à la rendre compatible avec d'éventuelles coquilles d’isolation thermiques).

 

Prix des collecteurs multicouches

Voici un ordre de prix pour un collecteur multicouche, en fonction des options intégrées :

  • collecteur multicouche sanitaire nu, MF en laiton, entrée 3/4’’, 5 sorties alésées 1/2’’, entraxe 50 mm : entre 10 et 15 € TTC ;
  • avec vannes de coupure intégrées : entre 35 et 45 € TTC ;
  • avec vannes de coupure intégrées et raccords instantanés : entre 45 et 55 € TTC ;
  • supports de fixation : entre 8 et 10 € TTC la paire ;
  • système complet prémontré à 2 collecteurs MF en polyamide, pour plancher chauffant. Alimentation 1’’, 5 sorties 3/4’’, avec vannes de coupures, 5 débitmètres, 2 thermomètres, 2 purgeurs automatiques, bouchon hygroscopique, robinet de vidage, by-pass de pression différentielle 25 Kpa, connexions clipsables, sur supports muraux : entre 350 et 380 € TTC.
Lire l'article Ooreka
Plomberie

Plomberie : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'installation et les réparations
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Schéma de l'installation

Sommaire