Sommaire

Un compteur d’eau divisionnaire est un appareil de mesure plus ou moins précis qui permet de quantifier le nombre de litres d’eau froide ou d’eau chaude consommés par foyer.

Qu'est-ce qu'un compteur d’eau divisionnaire ?

Principe

Un compteur d’eau divisionnaire quantifie le volume d’eau consommé dans une habitation. Intégrant l’installation sanitaire en aval de tout point d’eau et du compteur d’eau collectif dans un immeuble, ce type de compteur est propre à chaque logement et permet un relevé réel de consommation mesuré en mètres cubes (m³), nécessaire pour la facturation. Dans une moindre mesure, il relève toute fuite d'eau ou un excès de consommation (responsabilisation de l'usager).

Lire l'article Ooreka

Une utilisation rendue obligatoire

L’utilisation de compteurs d’eau divisionnaires est obligatoire dans les immeubles en copropriété dont le permis de construire a été déposé à partir du 1er novembre 2007. Pour les constructions antérieures à cette date, un vote lors d’une assemblée générale réunissant les différents propriétaires de l’immeuble détermine si oui ou non l’installation de tels compteurs est favorable.

Lire l'article Ooreka

Les caractéristiques d'un compteur d’eau divisionnaire

Constitution

Un compteur d’eau divisionnaire comprend un cadran de mesure où s’affiche la quantité d’eau consommée et deux raccords mâles pour pouvoir être rattaché sur l’installation (raccords en 20 × 27 mm généralement, soit 3/4 pouces). Il ne mesure pas plus de 12 cm de large, 7 de profondeur et 4 de hauteur pour un poids compris entre 0,5 et 1 kg. Son calibre détermine le pas de vis du raccord (15 = 20/27'' ; 20 = 26/34'').

Les types de compteurs

Trois classes (A, B, C) de compteurs d’eau froide divisionnaires existent :

  • les compteurs de vitesse ou à jet unique (A), de pause horizontale, résistants mais peu précis ;
  • les compteurs à jets multiples (B), plus précis que les compteurs à jet unique ;
  • les compteurs volumétriques (C), de pause verticale ou horizontale, moins résistants mais offrant un relevé de haute précision.

Les compteurs peuvent être communicants, afin de faciliter le relevé de consommation à distance et d’avoir un accès direct à ces données chiffrées. La classe D correspond aux compteurs d'eau chaude.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Installer un compteur d'eau divisionnaire

Bien installer son compteur

Le compteur d’eau divisionnaire est installé dans le logement (non dans les parties communes). Il doit être facilement accessible pour tout relevé ou tout entretien effectué par l’installateur.

Son installation ne comporte aucune difficulté majeure. Il doit être placé sur la colonne d’eau en amont de l’installation sanitaire du logement (deux compteurs seront installés si le foyer compte deux arrivées d’eau) et ses raccords sont vissés avec de la filasse et de la pâte à joint pour garantir l’étanchéité.

Prix et distribution

Les compteurs d’eau divisionnaires sont distribués dans les magasins de bricolage pro et grand public, sur Internet, dans les établissements spécialisés en sanitaires, par les plombiers (en qualité d'installateur) et par les compagnies des eaux (dans le cas d’une location).

Le prix d’un compteur d’eau froide ou d’eau chaude est situé entre 20 et 30 € pour un compteur de vitesse et entre 100 et 200 € pour un compteur volumétrique ou communicant. La location revient entre 15 et 20 € par an, selon le compteur ; quant à l'installation, inhérente à la configuration du lieu, elle est comprise entre 70 et 200 € approximativement.

Lire l'article Ooreka
Plomberie

Plomberie : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'installation et les réparations
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Compteur d’eau

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider