Sommaire

Cintrer un tube en cuivre

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Voir en vidéo Télécharger la fiche

Même s’il existe des coudes à 90° à petit ou grand rayon ainsi que des raccords courbes préfabriqués aux diamètres courants de type « chapeau de gendarme » et « clarinette », il est souvent préférable de cintrer le tube lui-même. Cela évite 2 soudures (une à chaque extrémité du raccord) qui constituent autant de points faibles dans un circuit de chauffage ou de distribution sanitaire. C’est d’autant plus important lorsque le circuit est par la suite dissimulé derrière un doublage, dans un faux plafond ou sous un faux plancher.

Voici comment cintrer un tube en cuivre.

Zoom sur le cintrage d’un tube en cuivre

On distingue 2 types de tubes en cuivre selon que le métal est recuit ou écroui.

  • Le métal recuit est suffisamment malléable pour être mis en forme à la main. C’est d’ailleurs ce que l’on fait au départ pour le dérouler vu qu’il est vendu en couronnes. Le résultat n’est jamais très esthétique mais c’est sans importance car il est destiné à être encastré ou caché.
  • Le métal écroui est rigide. Il est vendu en « barres » parfaitement droites. Ce tube ne peut pas être cintré directement sinon il se pince et casse. Il faut d’abord le chauffer rapidement (avec un chalumeau monogaz ou une lampe à souder) pour le recuire à l’endroit du coude à réaliser. Le cintrage lui-même s’effectue avec des outils spécifiques.

Il y a 2 types d’outils pour le cintrage : le ressort et la pince à cintrer.

Le ressort

Le ressort s’enfile sur le tube et permet de le cintrer sans qu’il ne se déforme latéralement. Le ressort doit pour cela correspondre exactement au diamètre du tube. Il est donc défini par 2 nombres (diamètre intérieur × extérieur). Exemple : 14 × 16 (pour tubes de 16 mm).

  • Avantage : le prix.
  • Inconvénient : le manque de précision (aucune indication d’angle).

La pince à cintrer

La pince à cintrer (aussi appelée cintreuse) s’enfile, elle aussi, sur le tube. Bloqué par une butée sur la gauche de l’outil, le tube peut être cintré jusqu’à 180° sur sa mâchoire fixe (semi-circulaire et graduée) grâce à un levier. Comme le ressort, la cintreuse doit correspondre exactement au diamètre du tube. Il en existe donc plusieurs modèles. Cet outil existe aussi en coffret – en version manuelle (arbalète) ou électrique – avec des mâchoires interchangeables.

  • Avantage : la précision (grâce aux indications d’angle).
  • Inconvénient : le prix.

1. Repérez le coude à réaliser

À l’aide d’un feutre, repérez la limite du coude à réaliser sur le tube, autrement dit là où reprend sa section rectiligne.

2. Engagez le tube dans la cintreuse

  • Dépliez le levier de la cintreuse vers l’avant : il doit maintenant se trouver dans le prolongement de la butée située sur la gauche.
  • Enfilez alors le tube le long de la butée prévue à cet effet.
  • Le repère tracé précédemment doit se trouver un peu en arrière de celui figurant sur le levier de la cintreuse.

3. Cintrez le tube

  • Positionnez la partie concave de l’outil contre votre genou droit ou gauche.
  • Tout en maintenant la poignée et le tube dans la main gauche, ramenez progressivement, avec la main droite, le levier de la cintreuse vers vous.
  • À mesure du cintrage, le repère tracé sur le tube va peu à peu avancer vers le repère marquant la fin du coude sur l’outil. Vérifiez qu'ils coïncident à la fin de l’opération.
  • Redéployez alors le levier vers l’arrière pour libérer le tube et le dégager de la cintreuse.

Matériel nécessaire pour cintrer un tube en cuivre

Imprimer

Ces pros peuvent vous aider